prec LUXMAN LV 103u suiv
 

img

 

Appareil : Amplificateur stéréophonique hybride tubes-transistors
Date : années 1980
Marque : LUXMAN
Modèle : LV103u
Tubes : 2x6FQ7
Correcteur : graves, aigus, physiologique, direct
Entrées : cellule MM et MC, CD, Tuner, Magnétophone, autres appareils à sortie haut-niveau (télévision, magnétoscope, lecteur DVD...)
Sorties : 2x2 sorties HP 8 ohms (impédance de sortie minimum par voie : 8 ohms), magnétophone, sortie préampli
Puissance : 2x60W (modèle 103), 2x80W (modèle 105)

Caractéristiques constructeurs :

Signalons qu'il y a eu des version LV103 et LV105 ainsi que LV103u (le modèle présenté ici) et LV105u. Quelles sont les différences ?

Luxman fut une très bonne marque d'origine japonaise. Avec cet amplificateur, le constructeur a visé l'originalité et le début du haut de gamme.

Ce qui le distingue de beaucoup de ses homologues est l'adoption d'un concept hybride. L'amplificateur est pour l'essentiel à transistors mais le préamplificateur d'attaque du module de puissance est à lampe. Une double triode 6FQ7 par voies pour être précis. Quel avantage peut-on en tirer ? C'est en fait assez difficile à dire. Le fameux son "lampe" dont on parle habituellement provient pour beaucoup de l'utilisation d'un transformateur de sortie pour adapter l'impédance des tubes de puissances aux haut-parleurs ainsi que d'une certaine propension des tubes à mieux réagir en cas de saturation que les transistors.

Dans le cas présent, pas de transformateur de sortie puisque l'amplification est un classique classe AB à transistors. Quant à la saturation, l'objectif en Hi-Fi n'est certainement pas de viser ce régime de fonctionnement. La question de l'intérêt reste donc posée sauf qu'à l'écoute, l'amplificateur est agréable et à un je ne sais quoi de particulier qui provient, soit des tubes, soit du fait que l'on sait qu'il y a des tubes.

Du point de vue esthétique, Luxman a su tirer partie de l'utilisation des tubes en les rendant apparents à travers un plexiglas sur la face avant. Par contre, Luxman n'a pas osé aller plus loin en rendant les deux tubes complètement apparents, comme c'est la mode depuis les années 1990 sur les amplis à lampes.

Pour le reste, l'amplificateur est doté de nombreuses possibilités. Trop diront certains qui préfèrent plus de simplicité. Parmi les points méritant d'être signalés, il y a la possibilité de court-circuiter toute l'électronique de contrôle de tonalité et une partie de la commutation entre l'entrée CD et l'entrée du module d'amplification. On peut également ne vouloir court-circuiter que les correcteurs de tonalité pour bénéficier néanmoins du contrôle de balance et d'autres possibilités.

L'amplificateur accepte les cellules à aimant mobile et à bobine mobile pour la lecture des disques vinyles ce qui devrait satisfaire tous les utilisateurs.

Signalons également la possibilité de découpler le préamplificateur de l'amplificateur, les classiques possibilités d'enregistrements et des fiches RCA/Cinch (entrées AV2) situées en face avant ce qui est souvent pratique.

Coté tube, on remarquera un bouton permettant de laisser les tubes en pré-chauffage. Lorsqu'il est enclenché, il permet un allumage plus rapide de l'amplificateur car les tubes sont en partie déjà à température.

Avec toutes ces caractéristiques alléchantes, pourquoi ne pas classer définitivement cet amplificateur dans le haut de gamme ?

Il ne lui manque en effet pas grand chose pour faire figure d'appareil d'exception. De mon point de vue, on peut regretter les points suivants :

Comme on le voit, les critiques portent essentiellement sur des aspects mécaniques. La fonction première de cet appareil, à savoir amplifier le mieux possible des signaux audio, semble tout à fait à la hauteur même comparée à d'autres appareils plus haut de gamme et c'est sans doute ce qui justifie le nombre d'aficionado de cet amplificateur original si l'on en juge par les nombreux échanges que l'on peut glaner sur la toile.

A propos de ces nombreux échanges, j'ai parfois constaté quelques commentaires approximatifs ou erronés sur les tubes à vide concernant cet amplificateur. Les propos qui suivent sont destinés à rétablir quelques vérités :

mars 2007

 

img

 

Démontage de l'amplificateur, accès aux lampes

1) Retirez le capot supérieur (2 vis sur chaque coté, 2 vis sur le bord supérieur arrière)

La face avant est en deux partie.

2) dévisser les 3 vis qui retiennent la face avant supérieure.

3) tirer la face avant supérieur vers l'avant. Elle est clipsée au capot inférieur. Il faut tirer à la fois en force et en douceur en procédant par petits à-coups.

Les lampes sont montées sur supports. Les supports sont soudés sur un circuit imprimé perpendiculaire à la face avant. Ce circuit imprimé est relié par des connecteurs à un autre circuit imprimé parallèle à la face avant. Pour dégager le circuit imprimé supportant les lampes, il faut dévisser la vis qui retient le circuit imprimé parallèle à la face avant. Ceci fait, faite glisser ce circuit imprimé vers la droite (face avant vers vous). Cela permet de libérer le circuit imprimé qui supporte les lampes.

Un connecteur 3 fils est relié à ce circuit imprimé. Retirez le. Attention, ne tirez pas sur les fils. Une languette plastique bloque ce connecteur. Il faut la tordre légèrement en même temps que l'on tire sur le support.

Le circuit imprimé sur lequel sont les lampes est lui même clipsé par deux languettes plastiques. Il faut les tordre légèrement avec un tournevis tout en tirant vers l'avant avec précaution sur le circuit imprimé.

Les lampes sont alors accessibles.

Note : Le haut des lampes est encastré dans une pièce plastique. Une mousse assure la jonction entre cette pièce plastique et le haut des lampes. Elle sera sans doute complètement désagrégée. Il faudra la changer ou au pire, ne rien mettre.

Modification de la tension secteur

Il est probable que l'amplificateur vous a été livré en 220V si vous êtes en France. Or, la tension délivrée est aujourd'hui plutôt de 230-240V (ceci dit, chez moi, elle serait plutôt aux alentours de 210V). Par chance, cet amplificateur est équipé d'un sélecteur de tension. Il suffit de démonter la trape située sous l'amplificateur (2 vis). Sélectionnez le 240V. Pour cela, il faut tirer le sélecteur puis le replacer sur la bonne tension. Le regard sur la partie mobile du sélecteur doit encadrer la tension retenue imprimée sur la partie fixe du sélecteur.

Figure ci-dessus : face avant de l'ampli une fois la façade retirée. On remarque le circuit imprimé portant les tubes. Sur cette photo, il est en partie sorti de son logement.

Figure ci-dessous : intérieur de l'amplificateur.

 
prec sommaire suiv