E_U_R_E_L_E_C
   Paris

- Groupe 24 -

COURS SUPERIEUR
"MESURES ELECTRONIQUES"

Pratique 24

SIGNAL-TRAÇER

Vous avez réalisé dans la dernière leçon pratique un Signal-Tracer à lampe monté sur châssis expérimental. Comme vous avez pu le constater le montage est difficilement utilisable en pratique, car non blindé et tributaire d'une alimentation haute et basse tension.

Vous allez réaliser maintenant un petit ensemble compact, blindé et portatif, à transistors avec alimentation indépendante par piles. Ce Signal-Tracer vous sera d'une grande utilité dans votre carrière professionnelle,

            Les transistors employés sont de type "SFT 151" (ou 101).

CARACTERISTIQUES DU "SFT 151" (ou 101)

1- VALEURS LIMITES D'UTILISATION

Tension collecteur-base    :    Valeur de crête     : 24 Volts
                                Composante continue : 12 Volts
Tension émetteur-base      :    Valeur de crête     : 12 Volts
Courant collecteur         :    Valeur de crête     : 150 mA
Dissipation à 25° C (air calme)                     : 100 mW


M.E. Pratique 24

 

2-

2 - CARACTERISTQUES A 25°C

Courant inverse collecteur-base maximum
Pour "Vcb" = 12 V,       10 µA
Courant inverse émetteur-base maximum
Pour "Veb" = 12 V.       10 µA
Gain pour 6V.-1mA (valeur moyenne) : 30

Rappelons que 'Vcb" signifie ; tension collecteur "C" par rapport à la base  B.

1- CABLAGE DU SIGNAL-TRACER

1.1- Avant Propos :

Le schéma électrique est représenté à la Fig. 1-. Vous noterez la similitude de ce montage avec le schéma du multivibrateur de la dernière leçon. Le collecteur ("C") du transistor correspond à l'anode" la Base ("B") à la grille et l'Emetteur ("E") à la cathode des tubes,

Vous remarquerez que dans ce montage à transistors, nous n'avons besoin que d'une tension d'alimentation réduite : deux piles miniatures de 1,5 Volt en série, soit 3 V, au total : la tension de chauffage est donc éliminée.

Vous avez reçu avec cette série de matériel, tous les éléments nécessaires au Signal-Tracer.

 


M.E. Pratique 24

 

3-

 


- Fig. 1 -

 


M.E. Pratique 24

 

4-

En particulier il y & une petite plaquette bakélite à cosses rivées qui constitue le support de tout le montage (Fig-, 2-). Chaque cosse est repérée ce qui vous facilitera le câblage,

    - Toutes les résistances et un Transistor sont câblés sur le côté verso.
    - Tous les condensateurs et le deuxième Transistor sont câblés sur le recto.

Nous vous rappelons que le premier transistor "SFT 151" (ou 101) vous a été envoyé, dans la Sème Série de Matériel, Groupe 18. Les caractéristiques des transistors "SFT 151" ou "SFT 101" sont rigoureusement identiques. La nouvelle appellation ("SFT 15l") remplace progressivement l'ancienne.

1.2- Câblage :

Les extrémités des condensateurs et des résistances devront être coupées au plus court, 1a place étant limitée : il faudra soigner votre câblage, sinon vous ne pourrez jamais enfermer la plaquette dans son blindage.

a- CABLAGE DES RESISTANCES (côté verso) :

- Soudez une résistance de 47 KQ, entre cosse 2 et cosse 4
- Soudez une résistance do 47 KQ entre cosse 5 et cosse 6
- Soudez une résistance de 33 KQ, entre cosse 3 et cosse 8 (isolez les extrémités de cette dernière résistance à l'aide de soupliso)
- Soudez une résistance de 10 KQ d entre cosse 7 et cosse 8.

Le cablage se présente comme sur la Fig. 3-.

 


M.E. Pratique 24

 

5-

 

- Fig. 2 -

 


M.E. Pratique 24

 

6-

 

 

- Fig. 3 -


M.E. Pratique 24

 

7-

 

b- CABLAGE DES CONDENSATEURS (coté recto)

- Soudez un condensateur de 5,000 pF entre cosse 1 et cosse 3
- Soudez un condensateur de 5.000 pF entre cosse 3 et cosse 6
- Soudez un condensateur de 5.000 pF entre cosse 2 et cosse 7 (isolez les extrémi-tés de ce dernier condensateur à l'aide de soupliso).
- Reliez par un morceau de fil, la cosse 4 à la cosse 5 (Fig. 4-)"

c- CABLAGE DES TRANSISTORS :

C'est peut-être la partie la plus délicate du câblage. Il faut en effet raccourcir légèrement les "pattes" des transistors de façon à pouvoir les lo-ger entre les éléments déjà câblés.

Préparez trois petits morceaux de fils de couleur (rouge-noir-jaune) enlevez proprement les conducteurs en cuivre, de façon à récupérer l'isolant plastique. Etamez DOUCEMENT et RAPIDEMENT les extrémités des pattes. Enfilez les "souplisos" ainsi fabriqués, de la façon suivante :

    - Soupliso Rouge   :   Collecteur
    - Soupliso Noir    :   Base
    - Soupliso Jaune   :   Emetteur.

Rappelons que le collecteur est repéré par un point rouge. La patte centrale correspond à la base (Fig. 5-).

 


M.E. Pratique 24

 

8-

 

 

- Fig. 4 -


M.E. Pratique 24

 

9-

 

 

- Fig. 5 -


M.E. Pratique 24

 

10-

Soudez maintenant RAPIDEMENT les transistors do la façon suivante ; de préférence serrez la patte à souder par une pince placée au ras du corps du transistor ; la masse de la pince servira de refroidisseur au transistor. Ne touchez jamais les transistors avec un fer chaud.

- COTE VERSO :

- Collecteur sur cosse 3
- Base       sur cosse 2
- Emetteur   sur cosse 4.

Voyez la Fig. 6-. Les résistances déjà câblées, n'ont pas été représentées afin de ne pas surcharger le dessin.

Vous pouvez souder encore un petit morceau de fil souple "D" de 8cm, environ sur la cosse 8. Ce fil ira ensuite à l'interrupteur (bouton poussoir).

- COTE RECTO :

- Soudez le deuxième transistor : les deux pattes de celui-ci seront coupées légèrement plus courtes que pour le précédent. Il faut en effet le loger entre les cosses 3, 4 et 5.
- collecteur aur cosse 7
- Base       sur cosse 6
- Emetteur   sur cosse 5.

 


M.E. Pratique 24

 

11-

 

 

- Fig. 6 -


M.E. Pratique 24

 

12-

Voyez la Fig. 7-, Vous pouvez souder encore un petit morceau de fil souple de 3 cm. environ sur la cosse 5. Ce fil ira ensuite au plus de la première pile.

ATTENTION : Vérifiez soigneusement, qu'il n'y a pas de court-circuit entre les cos-ses par l'intermédiaire du capot du transistor. S'il y a risque" il serait prudent d'isoler les cosses, par de petits morceaux de scotch.

d- MISE EN PLACE DES_PILES :

Vous avez reçu deux morceaux de "clinquants" qui serviront à la fi-xation des piles. Il faut maintenant leur faire épouser la forme des piles (Fig. 8-), Vous pouvez ensuite isoler les piles avec du scotch et les fixer à l'aide des deux "clinquants" sur la plaquette support comme indiqué sur la Fig. 8-.

e- CABLAGE DES PILES :

Reliez les PILES EN SERIE en soudant directement sur celles-ci les fils de liaison (Fig. 9-).

Le fil souple déjà soudé sur la cosse 5, sera câblé au plus de la première pile.

La tresse blindée sera soudée sur le moins de la deuxième pile. Soudez en même temps, un fil souple "A" de 8 cm. environ sur le moins de la deuxième pile. A l'extrémité libre de la tresse blindée vous souderez une pince crocodile isolée, après avoir recouvert la tresse d'une gaine isolante.

 


M.E. Pratique 24

 

13-

 

 

- Fig. 7 -


M.E. Pratique 24

 

14-

 

 

- Fig. 8 -


M.E. Pratique 24

 

15-

 

 

- Fig. 9 -


M.E. Pratique 24

 

16-

Pour terminer, soudez encore un morceau de fil souple "F" sur la cosse 1 de la plaquette support.

ATTENTION : à ne pas provoquer de court-circuit entre la tresse blindée et le plus de la pile.

2- CONTROLE

Vérifiez très soigneusement tout votre câblage. Une erreur quelconque peut être fatale pour les transistors.

Vous pouvez contrôler très rapidement le bon fonctionnement du Signal-Tracer. Pour cela allumez votre récepteur superhétérodyne commuté sur la gamme "G.O." (ou "P.O."), et en court-circuitant les deux fils souples "A" et "D" (qui viennent de la plaquette promenez le montage autour du condensateur variable. Vous devez entendre la fréquence caractéristique du multivibrateur".

3- MONTAGE DEFINITIF DU SIGNAL-TRACER

- Enfilez le morceau de carton presspahn enroulé en cylindre dans le tube en aluminium de façon à isoler le montage électronique.
- Prenez le bouton poussoir, et connecter-lui les deux morceaux de fils souples "A" et "D".
- Dévissez la partie supérieure du bouton poussoir.
- Après avoir passé le fil souple (soudé sur la cosse 1) à travers le bouchon plastique fileté, soudez le fil sur la pointe de touche métallique. Vissez l'ensemble bouchon-pointe de touche.


M.E. Pratique 24

 

17-

- Enfilez comme il a été dit plus haut un morceau de soupliso sur la gaine blindée, de façon à ne pas provoquer de court-circuit accidentel.
- Glissez le montage dans le tube aluminium protégé intérieurement par le presspahn.
- Logez la partie inférieure du poussoir (côté bornes) dans le bouchon plastique à grande ouverture ; vissez la partie supérieure du poussoir (bouton) de façon à bloquer l'interrupteur dans son bouchon.
- Appliquez les deux bouchons aux extrémités du tube en faisant passer la gaine blindée dans la rainure du bouchon interrupteur.

Les deux vis "2 x 4" complètent l'assemblage de l'unité. La Fig"10- vous donne la vue éclatée du montage définitif.

NOTA : Les bouchons plastique n'étant pas taraudés pour les vis "2 x 4" le taraudage s'effectue dans l'isolant lors du premier vissage.

II faut tenir la vis bien droite par rapport au bouchon et prendre de grandes précautions pour que la vis ne "rentre" pas de biais".

4- ESSAIS DU_SIGNAL-TRAÇER

Vous pouvez de nouveau, allumer le récepteur et essayer les différents étapes de celui-ci. Le signal basse fréquence du multivibrateur doit être


M.E. Pratique 24

 

18-

 

 

- Fig. 10 -


M.E. Pratique 24

 

18-

amplifié à mesure que l'on "remonte" les étages, de 1'amplificateur "B"F." à l'étage d'entrée (antenne).

Vous trouverez toutes les explications relatives à l'utilisation du Signal-Tracer pour le dépannage dynamique du récepteur, dans le Guide Technique 12.

5- COMPLEMENTS

Dans cette série de matériel, vous avez reçu le boîtier de votre Générateur "F.M." ainsi que les différents éléments de la poignée.

L'assemblage de cette poignée ne présente aucune difficulté spéciale.

Cette leçon Pratique termine la deuxième partie du Cours.

La troisième partie est axée sur l'appareil le plus fondamental de la technique des Mesures Electroniques : le "VOLTMETRE ELECTRONIQUE".