prec BULL CP8 - CAD2000/1002 suiv
 

img

 

Appareil : Lecteur de cartes à puce
Date : vers 1991
Marque : BULL-CP8
Type : CAD2000, CAD1002

 

Dans les années 1990, Bull-CP8 se lance dans la réalisation d'une série de lecteurs avec PIN-PAD et écran intégré. Le CAD1002 présenté ici est chaînable au CAD2000. Ils font partie de la première génération de ce type de lecteur.

La série des CAD présentent des caractéristiques très intéressantes et une complexité à l'avenant qui limitera son succès. Tout d'abord, il s'agit d'un lecteur portable (enfin pour l'époque), autonome (il fonctionne sur batterie) et programmable (il dispose d'un interpréteur qui rappelle, en mieux, celui du LECAM pour ceux qui ont connu...).

On retrouve l'énorme bloc connecteur de la série des TLP124 et 224, ce qui fait une grande partie de l'épaisseur de l'appareil. Pour le reste, la fabrication est très soignée. Le plastique est de bonne qualité, le clavier est agréable. C'est dommage que l'afficheur soit aussi petit. Ce lecteur était fabriqué en Finlande, pays dont les coûts de production étaient alors probablement moins élevé qu'en France.

img
Plaque signalétique située sous l'appareil

Pour la circonstance, Bull abandonnera les connecteurs V24 au profit d'une connectique RJ45 plus discrète. Quand à l'alimentation secteur, il s'agit d'un classique bloc déporté.

img
Lecteur face arrière

Même si c'est le lecteur pour lequel j'ai fait ma plus grosse commande en 1991 de mémoire (pour une application bancaire particulière), je ne suis pas certain qu'il ait eu un grand succès.

A l'intérieur, la fabrication est très soignée. On trouve le logement de la batterie qui n'offrait pas une grande autonomie, la commande de l'afficheur fabriqué à Taïwan, l'électronique de gestion coincée entre le connecteur et la face arrière. Et l'on commence également à voir apparaître des composants montés en surface (CMS).

img
Intérieur du CAD1002

img
Intérieur du CAD1002

Bref, du beau matériel mais encore trop coûteux et difficilement utilisable.

Pour l'usage, l'appareil devait être téléchargé avec un programme ad'hoc. Il me semble qu'il devait être possible de l'utiliser en mode connecté avec le protocole du TLP224.

Une combinaison de touches permettait de faire un reset soft. Sinon, il s'allumait automatiquement lorsqu'une carte était insérée.

juillet 2012

 
prec sommaire suiv