prec LECTEURS PCSC suiv

img

Appareil : Lecteurs de cartes à puce
Date : 2010
Marque : Divers

Le standard PCSC apparu à la fin des années 1990 est associé à Windows même s'il existe aussi des versions pour Linux. Le principe est le suivant :

Plutôt que d'avoir à gérer des protocoles spécifiques pour chaque lecteur (même si le protocole du TLP244 a été une sorte de standard), PCSC propose une couche d'interface virtualisée qui permet à une application de ne pas avoir à se soucier de cet aspect. De plus, PCSC gère l'accès et l'allocation aux ressources. On peut trouver des informations sur ce standard sur PCSCWorkgroup.

Pour qu'un lecteur puisse être utilisé via PCSC, il suffit de disposer d'un handler qui fait l'interface entre la partie virtualisée et le lecteur réel.

On notera que PCSC n'est pas la première initiative du genre. En France, une couche d'interface virtualisée avait été développée dès les années 80 par la société Avant-Garde Informatique.

Cette couche d'interface portable (elle a été portée sur de nombreux OS dont Unix) proposait les mêmes services que PCSC (interface unifié pour la majorité des lecteurs du marché, y compris le LECAM !), gestion virtualisée des PIN-PAD et afficheurs, gestion des ressources...). La seule grande différence avec PCSC est qu'à l'époque, les lecteurs étaient systématiquement en connexion série alors que depuis les années 2000, ils sont essentiellement connectés en USB (pour les lecteurs de bureaux).

Il existe pléthore de lecteurs PCSC sur le marché qui sont produits par des sociétés comme Xiring, Gemalto, Ingénico, Omnikey, bit4id, etc. proposant des produits à des prix toujours plus bas (moins de 10€ pour un lecteur acheté à l'unité en 2012).

Concernant les appareils présentés sur cette page, deux sont des lecteurs PCSC, les deux autres sont des lecteurs autonomes pour les applications 3D-Secure.

juillet 2012

prec sommaire suiv