prec home dir suiv

Réparation Cafetière KRUPS XN720T

 

Cette page concerne des réparations de cafetières Krups Citiz, Titane... référence XN720T.

krups

La panne décrite est la suivante :

Démontage

J'ai décrit ici la réparation d'une cafetière de la même marque (KRUPS XN2120). Concernant le modèle objet de cette page, il m'a été donné avec comme symptome, clignotement rapide des LED. Une panne probable vient des condensateurs abaisseurs de tension HS. Cette panne peut entraîner la coupure d'un fusible thermique car l'électronique de la cafetière ne peut plus mesurer la température du corps de chauffe.

Je donne ici quelques conseils pour le démontage et la réparation de la cafetière. Sachez cependant que l'on trouve sur le net le manuel de service de ce modèle ou d'un modèle approchant. Par exemple, vous pouvez aller ici. Si le site devenait innaccessible, j'ai mis une archive de la documentation ici

Je n'ai même pas cherché à la brancher avant de passer à la réparation. Sur ces cafetière, le plus compliqué est le démontage et il faut le faire pour tester et intervenir. On profite de ce démontage pour nettoyer tous les éléments qui sont souvent, pour certains collants à cause du marc de café et pour d'autres, pleins de calcaire.

Pour les premier, un nettoyage avec un produit ménager suffit. Pour les seconds, le mieux est de les tremper dans un produit anti-tartre.

Pour ouvrir la cafetière, il faut commencer par retirer le fond qui est en deux partie et qui comporte 6 vis. A noter que la plupart des vis nécessitent un tournevis Torx T10.

Comme pour la KRUPS XN2120 le constructeur introduit deux éléments destinés à compliquer le démontage. Dans le cas présent, il s'agit d'une vis à tête Torx avec un têton au milieu (il faut donc un tournevis Torx T10 évidé en son centre) et une vis à la tête biscornue mais qui est facilement accessible contrairement à la KRUPS XN2120. Une simple pince permet de la dévisser facilement.

A noter que ces complications ne sont pas là que pour empêcher certaines personnes peu qualifiées d'intervenir dans la cafetière. En pratique, si vous n'êtes pas capable de démonter cette partie, mieux vaut confier la cafetière à un réparateur un peu plus compétent : intervenir sur ces appareils est potentiellement dangereux. On peut s'électrocuter si l'on réalise un test alors que la cafetière est démontée. On peut créer un incendie si on ne remet pas les sécurités correctement.

krups

Une fois les vis enlevées, on retire la trappe sous le réservoir.

Une fois la trappe enlevée, on découvre le passage du câble électrique qui est coincé par une pièce en plastique pour éviter l'arrachement. Pour retirer cette pièce, il faut pousser un clip et tirer sur la pièce.

Il faut ensuite démonter l'arrivée d'eau qui est tenue par 3 clips. Les fils de l'interrupteur gènent cette manoeuvre mais on ne peut pas les retirer tant que l'arrivée d'eau n'a pas été ôtée.

Ceci fait, on retire les fils sur l'interrupteur (on tire dessus en évitant d'arracher le fil de la cosse) puis on fait glisser l'interrupteur vers l'intérieur.

krups
Trappe retirée sous le réservoir.
krups
Arrivée d'eau et interrupteur retirés.

Ceci fait, on peut retirer le fond (il y a quelques clips à manoeuvrer).

krups
Fond retiré.

Les joues peuvent alors être déclipsées et retirées (en commençant par le fond et en allant vers le haut de la cafetière).

krups
krups
Joues retirées.

On démonte ensuite le panneau de commande (4 clips).

krups
Panneau de commande retiré.

On retire ensuite l'enjoliveur du bec verseur (clipsé).

krups
Enjoliveur du bec verseur retiré.

Le haut de l'appareil et le fond qui est solidaire est fixé par 4 clips. On retire cette partie.

krups
Haut et fond de l'appareil retiré.

On peut alors accéder aux 4 vis (Torx T10) qui tiennent le presseur et le bec verseur. On dévisse ces vis. On retire également le clip métallique (petite taille) qui fixe le tuyau d'arrivée d'eau au presseur.

krups

La carte électronique est simplement enfichée sur des rails. On la tire pour la sortir. Il faut ensuite déclipser une partie et faire tourner l'autre sur ses charnières pour accéder à la carte proprement dite.

krups

On retire le compresseur qui est fixé par un support élastique fixé par des rails sur le corps de la cafetière. On a alors accès au débitmètre que l'on retire également. Enfin, on déclipse le support du corps de chauffe que l'on retire. Pour vous faciliter la tâche, il faudra retirer un certain nombre de tuyaux (ceux qui disposent de clips métalliques). Attention de ne pas perdre les joints toriques dans l'opération :

On obtient alors le tas de nouilles ci-après !

krups

Dévissez et déclipsez le haut du corps de chauffe. Vous pouvez alors accéder à la sonde thermique (résistance) fixée sur le corps de chauffe (clé de 8). Retirez là et déconnectez là de la carte électronique. Mesurez là à température ambiante. Vous devriez trouver aux alentours de 140kohms. Si vous la prenez dans votre main, la valeur de cette résistance devrait chuter rapidement. Si ce n'est pas le cas (résistance infinie ou qui ne varie pas), il faut la changer.

krups

Vérifiez les fusibles thermiques sur le corps de chauffe. Pour cela, il faut poser une pointe de l'ohmmètre sur le connecteur de la carte électronique correspondant à une borne d'un fusible et poser l'autre pointe de l'ohmmètre sur l'entrée correspondante du corps de chauffe (sous l'isolant en silicone). Vous devez obtenir 0ohms ou à peu près. Si ce n'est pas le cas (résistance infinie), le fusible est mort et doit être changé par le même modèle. En général, si problème, c'est le fusible vert (167°) qui est coupé.

krups

Evidemment, le changement des fusibles thermiques n'est pas complètement satisfaisant. Ceux-ci sont des sécurités de dernier recours visant à éviter un incendie par emballement de la température du corps de chauffe. Dans quels cas cela peut-il arriver ?

Il peut y avoir d'autres cas (autre panne de la carte électronique) mais ceux qui viennent d'être décrits devraient être les plus courants.

Si les sondes thermiques doivent être changées, il faut dévisser la pièce métallique qui les retiennent au corps de chauffe (Torx T20).

Pour changer ces fusibles, deux cas sont envisageables :

krupskrups 06
fusibles thermique avec faisceau (photo Choukapiece) et sans faisceau (bague verte)

Un fusible thermique HS doit faire penser à une panne de l'alimentation de la régulation (et de la carte électronique en général). Il est probable que les condensateurs X2 (un de 680nF (ou 0,68µF) 275V et l'autre de 220nF (ou 0,22µF) 275V) sont en partie hors service. Ce sont eux qui abaissent la tension pour alimenter le micro-contrôleur et le reste de l'électronique.

Dans le cas présent, le 680nF faisait 100nF et le 220nF faisait 80nF. Vous devez remplacer ces condensateurs par des modèles X2 impérativement. Pour la tension de service, vous pouvez mettre 275V ou plus. Par contre, mettez les mêmes valeurs de capacité (680nF/0,68µF et 220nF/0,22µF).

Un internaute m'a suggéré d'ajouter les dimensions du 680nF qui sont donc de 9x25x20mm. De même, lors du changement, il peut être nécessaire de faire levier entre le circuit imprimé et les condensateur avec un petit tournevis afin de les décoller (après les avoir dessoudés).

krups

Schéma de principe de la cafetière

krups schema

Le réservoir d'eau est relié à un débimètre qui mesure la quantité d'eau qui circule, ceci pour arrêter le remplissage de la tasse selon l'option choisie (court-long).

L'eau est aspirée et refoulée par la pompe haute pression qui est commandée par la carte électronique. Cette commande doit dépendre de la température du corps de chauffe mesurée par la sonde thermique et probablement aussi, par le fait que le débimètre ne détecte plus le passage de l'eau (réservoir vide), et peut-être, d'autres choses.

En sortie de pompe, l'eau passe par le corps de chauffe. Deux fusibles thermiques sont connectés, un sur chaque phase. Il s'agit d'une sécurité en cas de surchauffe. Le corps de chauffe lui-même est alimenté via un Triac.

septembre 2020

sommaire