prec home dir suiv

CHOUR - Régleur de montres mécaniques / chronocomparateur RM3

img

Appareil : Chronocomparateur (régleur de montres mécaniques)
Date : mars 2019
Type : PC-RM3
Marque : Chour
Dernière version logicielle : V2.0
Principaux constituants : Arduino mega 2650, PC-RM2, afficheur graphique tactile, amplificateur

Chargement Logiciel

Présentation

L’appareil présenté sur cette page une version graphique de PC-RM1. Il s'agit d'un régleur de montres mécaniques d’atelier de faible coût. On l’appelle également Chronocomparateur. Il permet de vérifier la dérive d’une montre (plus ou moins un certain nombre de secondes par jour) et de la régler afin de minimiser cette dérive. Le détail de l'appareil se trouve sur la page PC-RM1

Si vous souhaitez en savoir plus sur le réglage des montres, vous pouvez aussi consulter cette page.

Quelques caractéristiques du régleur de montre

Ce régleur de montre vise :

Les principales fonctionnalités sont les suivantes :

Les principales différence avec PC-RM1 :

Microcontrôleur

Le microcontrôleur est un Arduino Mega 2650 16MHz que l’on trouve pour environ 7,5€. Son programme est en téléchargement sur cette page.

img
Arduino 2650 R3

Afficheur

L’afficheur LCD est de type 3.5" TFT LCD Color Screen Module 480*320 pour Arduino MEGA 2560 + Touch Pen que l'on trouve pour environ 7,70€.

img
Afficheur 3,5 pouces, 480 x 320 pixels, tactile

Capteur

Le capteur est décrit sur cette page PC-RM2

img

Vous pouvez également utiliser le capteur de PC-RM1 moyennant le fait que vous devrez intégrer l'amplificateur piezo quelque part

Schéma électronique

img
Signal sur pin 21, LED1 sur pin 20, LED2 sur pin 19

Le schéma électronique est très simple : l'écran est directement branché sur la carte arduino (c'est fait pour). Sur une petite carte additionnelle, on réalise l'amplificateur dont le schéma est inspiré de celui qui se trouve sur le site http://www.watchoscope.com/. Les principales différences sont les suivantes :

Le reste de la carte comporte les deux LEDs commandées par le processeur. Une prise Jack complète l'ensemble.

Les connexions entre la carte additionnelle et l'Arduino sont les suivantes :

Interface utilisateur

Comme pour PC-RM1, J’ai souhaité réaliser un appareil très simple d’utilisation, ne comportant que très peu de commandes. Cela implique que tout un tas de réglages disponibles sur d’autres appareils ne sont pas présents ce qui n'est pas forcément un mal pour un appareil d'atelier.

L’appareil comporte donc un afficheur graphique tactile et deux LED pour signaler le battement.

Le mode d’emploi est donc le suivant :

A la mise sous tension, l’afficheur vous propose une liste de battements par heure et une durée d'occultation par défaut qui est en fait une fenêtre de mesure. Voici quelques explications du principe.

Durée d'occultation

img

Supposons qu'un certain Tic intervienne au temps T1. Le suivant doit intervenir au temps T2 = T1+durée d'une demi période.

La fenêtre de mesure autorisée est centrée sur T2. Les impulsions ne sont prises en compte que dans la zone verte. Si une impulsion survient dans la première zone grisée en rouge (avant T2), elle est ignorée. Si l'impulsion survient au delà de la zone verte, cela signifie probablement qu'un signal a été perdu. Le chronocomparateur ignore cette donnée et tente de se resynchroniser sur une autre impulsion.

Pour une montre qui bât à 18000 coups par heure, la demi-période (durée entre un Tic et un Tac) est de 200ms. Si l'on choisit une durée d'occultation de 9/10, les impulsions ne seront prises en compte qu'entre T1+180ms et T1+220ms.

img
Menu de sélection des battements et de la durée d'occultation

Les valeurs proposées sont proposées en fraction de la durée d'une demi-période de battement :

Il est conseillé de choisir une valeur d'occultation élevée lorsque l'on se trouve dans un environnement très bruité.

Sélection du battement de la montre

Les valeurs disponibles sont programmées. Il n’y a pas de recherche automatique du nombre de battements. Ce n’est pas que cette fonction soit difficile à réaliser mais en pratique, elle n’est pas très fiable, surtout si votre montre est très déréglée.

L'appareil passe en mesure dès que le nombre de battements est sélectionné.

Ecran de mesure

img
Ecran de mesure

En haut de l'écran se trouvent, la différence entre le Tic et le Tac, la différence entre la période mesurée et la période attendue, la différence moyenne entre la période mesurée et la période attendue depuis le début de la mesure, l'avance/retard calculé de la montre sur 24 heures. Les unités d'affichage sont sélectionnées automatiquement par le programme. Elles sont exprimées en µS, ms, s, mn ou heure. "***" signifie un dépassement de capacité (valeur trop grande pour être affichée).

Chaque valeur est rafraichie alternativement toutes les secondes. Il faut donc 4 secondes pour que l'ensemble des valeurs soient rafraichies.

Par ailleurs, il faut attendre 20 mesures valides pour que le programme commence à afficher des valeurs.

En bas de l'écran se trouve un bouton marqué "Pause". L'appuie sur ce bouton stoppe la mesure courante et affiche 3 bouton :

La partie centrale de l'écran affiche la différence entre la demi-période mesurée et la demi-période attendue pour le Tic et le Tac. La ligne blanche au centre correspond à une différence de zéro. L'objectif du réglage est de faire en sorte que les deux courbes (celle du Tic et celle du Tac) soient le plus près possible de la ligne blanche (raquette Avance/Retard). Les graduations autour de la ligne blanche sont en ms. Les valeurs au dessus et en dessous de 6ms ne sont pas affichées.

Indicateur de synchronisation

Un indicateur comportant la lettre "S" est présent en bas à gauche sur l'écran de sélection des battements et des durées d'occultation ainsi que sur l'écran de mesure. Cet indicateur est de couleur verte si l'appareil a réussi à se synchroniser avec la montre ou rouge lrosque ce n'est pas le cas. La synchronisation se déroule de la façon suivante :

Précision et résolution de l’appareil

Voir PC-RM1.

mars 2019

img
Prototype. Cette version V1.0 et V1.1) utilisait PC-RM2-A et disposait d'un circuit de mise en forme à base de NE555. La version actuelle utilise PC-RM2 et ne dispose plus de circuit de mise en forme. Il est remplacé par un amplificateur.